Propagande pro-burkini de Paris-Normandie

lenoir_damien
Communiqué de presse de Damien Lenoir, responsable FN du Havre, conseiller municipal du Havre, conseiller régional de Normandie
Dans un article daté du 30/08/2016, Paris-Normandie se fait l’avocat des pro-burkinis. Relais du système et de la pensée unique. Il fait acte de propagande pro-islamique sans donner la parole aux Havrais qui, eux, subissent le communautarisme !

Ce journal relaie, sans les remettre en cause, les affirmations d’Hatem Cherif, porte-parole de « l’association musulmane du Havre », pour qui « le burkini est un effet de mode« , et « une révolution pour les femmes qui peuvent ainsi profiter des loisirs et faire du sport« . 
Pour les trois femmes interviewées dans ce même article, qui portent le voile et cette tenue de bain qui cache le corps féminin, « c’est un combat féministe » qui « libère du regard de l’autre« .
Quant à Edouard Philippe, maire Les Républicains du Havre, il invoque « la liberté de choix et l’absence de tension« , à l’inverse de Nicolas Sarkozy, qui lui s’est prononcé contre le burkini.
 
Le burkini, est l’uniforme ostentatoire de l’intégrisme musulman, qui inquiète les Havrais, choqués par l’égorgement du curé de Saint Etienne du Rouvray et par les centaines de victimes des attentats islamistes en France et en Europe.
S’afficher dans cet accoutrement, alors que 64% des Français se prononcent contre le port du burkini, c’est faire pression pour tenter d’imposer une culture en rupture totale avec notre civilisation ; c’est se couper volontairement du modèle laïc républicain, et se mettre à l’écart de notre société.
En publiant ces témoignages, sans apporter de contre poids, sans impartialité et sans recul, Paris-Normandie se soumet à l’intégrisme musulman et fait acte de dimhitude.

Le Front National est une nouvelle fois le seul à dénoncer ces dérives dans le silence assourdissant des féministes, des partis de droite et de gauche. 
La réponse est politique, nous ne devons pas capituler devant les exigences croissantes des communautarismes. 
Pour protéger la cohésion nationale, nous demandons la fermeture des mosquées salafistes, la mise hors d’état de nuire des individus fichés S, l’expulsion immédiate des imams étrangers prêcheurs de haine, le contrôle de nos frontières et l’arrêt de l’immigration.

You may also like