Notre-Dame de Gravenchon – Face à la soumission du maire, le FN seul espoir

Communiqué de presse de Jean-Cyril Montier, Responsable de la 5éme circonscription de Seine-Maritime Candidat suppléant aux élections législatives.

Ce vendredi 12 Mai, Madame Virginie Carolo, maire de Port-Jérôme-Sur-Seine, exprimait dans le Courrier Cauchois son incompréhension quant aux formidables résultats obtenus par Marine Le Pen lors de l’élection présidentielle et évoque avec mépris une « expression de colère et de rébellion ». Ces résultats font écho aux excellents scores de Nicolas Bay dans la commune lors des éléctions régionales de 2015, et confirment la forte adhésion des Seino-marins au programme de Marine Le Pen, et plus largement à celui défendu par le Front National.
Lorsqu’on applique à l’échelle locale ce que les français rejettent à l’échelle nationale, il ne faut pas s’étonner des conséquences.

Madame Carolo a choisi de ne pas informer les gravenchonnais de l’arrivée, depuis avril, de 29 migrants, issus de la jungle de Calais, via l’association Coallia. Ces individus arrivés illégalement sur notre territoire national ne sont que des hommes en âge de travailler entre 16 ans et une quarantaine d’années, de nationalités iranienne, afghanne et irakienne. Rappelons que l’Irak est un des berceaux de la mouvance djihadiste. Tous profitent ainsi d’un toit et de soins gratuits. Où sont donc les familles syriennes ? Cette situation, que le Front National dénonce depuis plusieurs années, est une insulte aux français qui sont dans l’incapacité de se soigner ou d’obtenir un logement.

Il est du devoir des élus locaux d’informer leurs administrés d’un tel bouleversement social et sécuritaire. Il est du devoir des élus complices de prendre leur responsabilité quant aux risques encourus lorsqu’on accueil sur son territoire des individus dans l’illégalité et potentiellement dangereux.

You may also like