À Rouen, le FN tire ses rois

ROUEN. 200 militants étaient réunis hier au hangar 10 (photo Boris Maslard)
ROUEN. 200 militants étaient réunis hier au hangar 10 (photo Boris Maslard)

« C’est 5 euros pour la galette ». Guillaume Pennelle, conseiller régional et municipal à Rouen, est aussi le nouveau secrétaire départemental du Front National de Seine-Maritime. Pour fêter sa nomination par le bureau politique et L’Épiphanie, il a invité hier les sympathisants à partager sur les quais, un peu en retard, la galette. L’occasion de tirer les rois pour ceux qui croient en leur étoile et se verraient bien couronnés en 2017.

Dans le rôle de Jésus-Christ et messie de Marine, Nicolas Bay. Dans celui des mages venus pour l’adorer, quelque 200 militants. Le secrétaire général du Front National et député européen a félicité le « cadre chevronné » et motivé les troupes en vue de la campagne présidentielle : « Merci à vous, les patriotes, qui tractez sur les marchés ». Après avoir déploré « ne pas être autant en Normandie [qu’il] l’aimerai[t] », le numéro 3 du FN, encore le matin même au micro d’Europe 1, déroule son argumentaire, rasséréné par le Brexit et l’investiture de Trump 

« On assiste à un retour du patriotisme, un retour des peuples, après des décennies de mondialisme ultralibéral ». Le président de Normandie Bleu Marine rappelle que « Marine Le Pen est aujourd’hui à Coblence avec nos alliés patriotes pour construire l’Europe des nations libres ». Notamment pour rencontrer Frauke Petry – du parti à la ligne économique très libérale « Alternative pour l’Allemagne » – qui trouve Marine Le Pen « trop socialiste »

Pour Guillaume Pennelle, la Seine-Maritime est désormais « une terre frontiste, nous sommes la première force de l’opposition régionale et faisons de très bons scores en milieu rural, comme à Gournay-en-Bray, Neufchâtel, Dieppe, Eu. Parfois même jusqu’à 70 % dans certains villages. Nous sommes motivés et en ordre de bataille pour la Présidentielle ».

(…) Lire la suite

Jocelyn HUE pour Paris-Normandie