#Circo7610: Non aux fermetures de classe

Communiqué de Stacy Blondel, candidate dans la 10ème circonscription de Seine-Maritime

Il y a trois mois, le Conseil départemental de l’Education nationale a validé la fermeture de 88 classes dont une grande partie en milieu rural. Depuis lors, les associations de parents d’élèves luttent pour pouvoir les conserver.

Le constat est honteux : l’éducation dans nos campagnes est à l’abandon afin de favoriser les quartiers de non-droit fortement touchés par l’immigration. Nos territoires ruraux sont abandonnés par les politiques depuis 30 ans. Macron va d’ailleurs poursuivre leur désintégration, il veut supprimer les communes !

Ces fermetures, qui viennent s’ajouter à l’échec scolaire, auront pour conséquences des classes surchargées, à double voir à triple niveaux. Dans ces conditions, l’école ne pourra plus assurer sa fonction première, à savoir le bon déroulement de la transmission du savoir.

Tout au long de ma campagne, j’ai toujours mis en avant la défense des services publics de proximité et la défense de cette France des oubliés qui se lève tôt pour donner un avenir meilleur à ses enfants.

Candidate du Front National dans la 10ème circonscription de Seine-Maritime, j’apporte tout mon soutien aux Maires et associations de parents d’élèves qui continuent de lutter par tous les moyens pour conserver leurs classes.

En avant pour le second tour !

Communiqué de Guillaume Pennelle, Secrétaire départemental du Front National de Seine-Maritime

Le Front National tient tout d’abord à remercier les électeurs qui ont voté pour ses candidats en Seine-Maritime.

Après une campagne dynamique et de forte présence auprès des habitants de la 6ème circonscription, Nicolas Bay réalise le meilleur résultat de Normandie avec près de 23% des suffrages. Une  progression de 1500 voix depuis les régionales 2015. Nous tenons à le remercier pour son engagement sans faille pour notre région.

Nous pouvons nous maintenir dans trois circonscriptions, ce qui n’avait pas été le cas en 2012.

Nous devançons très souvent le candidat socialiste et député sortant, ce qui démontre notre implantation très forte dans le département.

Ces résultats s’inscrivent dans un contexte de très faible participation et de « macromania » véhiculée par des médias bienveillants.

Notre électorat doit se mobiliser dimanche prochain pour permettre à Nicolas Goury  dans la 4ème circonscription, Geneviève Salvisberg  dans la 9ème  et Stacy Blondel  dans la 10ème de siéger à l’Assemblée nationale.

Nous invitons l’ensemble des électeurs qui ont voté Marine Le Pen lors de l’élection présidentielle à se rendre aux urnes pour éviter qu’Emmanuel Macron n’obtienne un chèque en blanc pour appliquer son programme dont les Français seront les premières victimes.

Les députés Front National seront les seuls à défendre les Français qui souffrent de la baisse du pouvoir d’achat et de la politique d’immigration massive qui engendre inégalités et développement du communautarisme.

Dans les circonscriptions où il n’est plus en lice, le Front national de donne aucune consigne de vote et laisse une liberté totale à ses électeurs.

Affrontements entre des dizaines de « jeunes » et la police dans un collège de Saint-Etienne-du-Rouvray : la gauche est responsable !

Communiqué de Guillaume Pennelle, Secrétaire départemental du FN 76, Candidat du Front national dans la 3ème circonscription de Seine-Maritime

Des évènements graves se sont déroulés, lundi soir au Collège Robespierre de Saint-Etienne-du-Rouvray, dans la proche banlieue de Rouen.

Entre 50 et 70 « jeunes » ont envahi le collège, puis retranchés dans l’établissement, ils ont affronté la police pendant plusieurs heures. Les forces de l’ordre ont essuyé de nombreux jets de projectiles. De multiples dégradations ont été constatées. Aucune arrestation « pour l’heure » d’après la police.

Ce type d’évènement est intolérable. C’est la conséquence directe d’un laxisme organisé par la gauche depuis trop longtemps. Galvanisés par l’absence de réactions fermes à leur égard, ces voyous agissent en toute impunité.

Le maire communiste de cette ville, Hubert Wulfranc trouvera encore des excuses à ces actes inadmissibles. La députée socialiste Luce Pane, inexistante sur ces sujets, a voté à l’Assemblée Nationale les lois laxistes de Taubira.

La tolérance zéro doit être la seule règle appliquée. Des sanctions judiciaires particulièrement lourdes doivent être prononcées contre ces voyous.

Dans cette circonscription marquée par la délinquance chronique et le trafic de drogue, je serais un député sans concession face à l’insécurité.

Le Havre, en marche vers l’islamisme ?

Communiqué de presse de Stéphanie Ferrand, Candidate FN dans la 7ème circonscription de Seine-Maritime

Si Antoine Rufenacht a initié le mouvement dès 2007 par la mise a disposition d’un terrain municipal pour la mosquée Mesjed Ennour, c’est Edouard Philippe, son successeur, que la mosquée se félicitait d’accueillir lors de son inauguration en 2013. Ce lieu de culte est un bastion de l’intégrisme au Havre, le réseau Ennour étant proche des Musulmans de France (ex-UOIF) et son président Hadj Khababan partageant des vidéos de Tarik Ramadan et participant à des conférences de Hassan Iquioussen – apologiste du djihâd et négateur du génocide arménien. Ces deux individus ne cachent d’ailleurs pas leur admiration pour Youssef Al Qaradawi, qui préconise de tuer les homosexuels, les apostats et les juifs.
La Cité Océane semble donc être devenue un terreau fertile à l’islamisme avec la présence de l’association Havre de savoir et de la mosquée Essalam, deux structures affiliées à l’ex-UOIF dont les liens avec des réseaux salafistes et les Frères musulmans ne sont plus à démontrer.

Cet intégrisme latent a eu pour corollaire des atteintes successives au principe de laïcité dans notre ville, à l’image des 8300 mousses au chocolat qui avaient été jetées pour éviter aux enfants de confession musulmane de manger de la gélatine de porc.

Au vue de ces éléments, l’inauguration à la rentrée 2017 de l’école coranique Maurice Bucaille – normand converti à l’islam – dans l’ancien Presbytère de l’église St Jean Baptiste de Bléville est plus qu’inquiétante. En effet, l’école promeut sur sa page facebook Eric Younous, prédicateur et antisémite notoire et relaie les conférences et appel aux dons d’Aami Hassen, imam homophobe menacé d’expulsion en 2013.

Candidate à l’élection législative pour le Front National, j’exprime le refus intransigeant de l’islamisme et du repli communautaire qui menacent l’unité de la République et notre identité nationale et m’oppose à ce que le Havre devienne un bastion de l’intégrisme musulman.

Législatives 2017 – Nouvelles investitures en Seine-Maritime

Communiqué de presse de Guillaume Pennelle, Secrétaire départemental du Front National 76

Suite aux excellents résultats obtenus par Marine Le Pen lors de la Présidentielle dans la 6e circonscription de Seine-Maritime (Dieppe, Eu, Neufchatel, Forges…), Françoise Duchaussoy — candidate investie par le Front National — a demandé à Nicolas Bay de se porter candidat dans sa circonscription (6ème) afin de transformer ces scores prometteurs en victoire électorale. Notre Secrétaire général a décidé d’accepter cette investiture pour laquelle Françoise Duchaussoy sera suppléante.

À la suite de cette annonce, la Commission d’investiture du FN a décidé de choisir Nicolas Goury comme candidat dans la 4e circonscription du 76. Très ancré dans cette circonscription, Nicolas Goury est Conseiller municipal d’Elbeuf et Conseiller communautaire à la Métropole de Rouen.

Cette répartition nouvelle a pour incidence de déséquilibrer la représentation paritaire des candidats du Front National en Seine-Maritime. C’est pourquoi la Commission d’investiture a choisi de nommer Claire Pradel candidate titulaire dans la 1ère circonscription. Thomas Marcy devenant pour sa part son suppléant. Claire Pradel est également engagée localement puisqu’elle est Conseillère municipale de Rouen.

Ces candidats du Front National en Seine-Maritime bénéficient ainsi de mandats municipaux ou régionaux qui confirment leur ancrage politique très fort et leur grande connaissance des problématiques locales auxquelles ils seront les plus légitimes à apporter des solutions avec une majorité patriote à l’Assemblée nationale.

6e circonscription de Seine-Maritime : un député patriote à l’Assemblée, c’est possible !

Communiqué de presse de Françoise Duchaussoy, Conseillère municipale de Eu, Conseillère régionale de Normandie Responsable FN de la 6e circonscription de Seine-Maritime

Élue municipale et régionale de notre territoire, j’avais été investie il y a plusieurs semaines comme candidate pour porter les couleurs du Front National dans la 6e circonscription de Seine-Maritime.

Le 7 mai dernier, les électeurs de notre circonscription ont accordé 49,6% des suffrages à Marine Le Pen, qui était déjà arrivée largement en tête au 1er tour.

Notre territoire, en dépit d’indéniables richesses, concentre aussi beaucoup des difficultés et défis auxquels notre pays est confronté : délocalisations, marasme agricole, précarité du monde rural, abandon des services publics, immigration clandestine et hausse de la délinquance.

Désireuse de créer les conditions les plus favorables afin de permettre une victoire des patriotes sur notre territoire, j’ai demandé à Nicolas BAY d’être notre candidat dans la 6e circonscription. Il a accepté ma proposition, m’a demandé d’être sa suppléante et nous allons donc mener ensemble ce combat électoral !

Son expérience parlementaire, sa fonction de président de notre groupe d’élus au Conseil régional de Normandie, son ancrage territorial en Seine-Maritime et sa capacité à donner une résonnance médiatique nationale aux préoccupations de nos compatriotes, seront, j’en suis sûre, autant d’atouts qui peuvent nous apporter une victoire le 18 juin prochain.

Un jeune Premier ministre pour défendre un vieux programme

Communiqué de Guillaume Pennelle, Secrétaire Départemental du FN 76

C’est le casse du siècle : les « Républicains », chassés par les électeurs, sont de retour à la tête du gouvernement en la personne d’Edouard Philippe, maire du Havre. Le président de son parti a indiqué qu’il n’y avait aucune raison de l’exclure pour autant. Après une campagne durant laquelle les « Républicains » n’ont cessé de dénommer Macron « Emmanuel Hollande », la connivence des mondialistes ultralibéraux est désormais mise au grand jour.
Le renouveau du président Macron consiste à mettre un jeune premier ministre pour défendre les vieilles idées qui ont échouées et nous ont menés à la situation actuelle de casse sociale, de chômage de masse et d’immigration incontrôlée.
Les élus du Front National représentent la seule alternative à cette arnaque des mondialistes de la droite et du centre, de cette gauche en marche ou à l’arrêt. Les prochaines échéances électorales seront l’occasion de mettre un frein à cette politique de la continuité et de l’échec, en envoyant de nombreux députés patriotes à l’Assemblée avec pour unique boussole la défense de la France et des Français.

Résultat historique pour Marine Le Pen et le Front National en Seine-Maritime

Communiqué de presse de Guillaume Pennelle, Secrétaire départemental du FN76

Le résultat du premier tour de l’élection présidentielle a de nouveau révélé la position de force du Front National en Seine-Maritime. Plébiscitée par les Seino-Marins, Marine Le Pen arrive en tête des suffrages dans le département avec près de 25% des suffrages et 171 000 voix, un score historique.

Après des résultats croissants depuis 2012, ce résultat conforte le Front National dans sa position de premier parti de Seine-Maritime et confirme son enracinement départemental incarné par de nombreux élus locaux et régionaux.

Délaissés par des décennies d’alternance, d’inaction et de politiques néfastes, nos concitoyens ont choisi de porter leur confiance sur la seule candidate en mesure d’améliorer la condition des Français et de la France. Je tiens à les remercier chaleureusement de cet indéfectible soutien.

Un choix clair s’offre désormais aux Français entre la continuité du hollandisme et une véritable alternance patriote avec Marine Le Pen.

Ouvriers indiens au Palais de la Métropole de Rouen : Frédéric Sanchez en flagrant délit de préférence étrangère

Communiqué de Presse de Guillaume Pennelle, Secrétaire départemental du FN 76 – Conseiller Rouen métropole

Alors que le futur siège de la Métropole – le fameux 108 – sort de terre, ce projet auquel le Front national s’est toujours opposé fait scandale. Malgré le coût pharaonique de l’édifice qui dépasse les 30 millions d’euros, ce sont des ouvriers indiens qui s’affairent sur le chantier. Rappelons que la société sous-traitante Sogea est située à Petit-Quevilly, ville dont le maire n’est autre que le président de la Métropole lui-même!

C’est en toute connaissance de cause que M.Sanchez laisse se pratiquer ce dumping social rendu possible par la législation européenne et qui permet aux entreprises de rémunérer ces ouvriers détachés à moindre coût que des salariés locaux.

Seule Marine Le Pen se dresse face à cette concurrence déloyale inadmissible qui brise notre économie et appauvrit nos travailleurs. Il est indispensable de se libérer des contraintes européennes afin d’instaurer un véritable patriotisme économique et assurer la priorité nationale à l’emploi des Français.

Le Front national s’indigne de la politique lamentable menée par l’édile socialiste, symbole de cette oligarchie qui n’a cure de ses propres concitoyens.

Gageons que les habitants de la Métropole sauront se souvenir que ce sont leurs deniers qui financent ce Palais à la gloire de M.Sanchez !

LES SOCIALISTES UTILISENT JEANNE D’ARC POUR PROMOUVOIR LA THÉORIE DU GENRE

GOURYCommuniqué de Nicolas Goury, Conseiller communautaire à la Métropole Rouen Normandie

Samedi 11 mars se tenait à l’historial Jeanne d’Arc un évènement organisé par la métropole de Rouen intitulé « Fille ou garçon ? Le genre dans tous ses états ». Celui-ci a été l’occasion pour les socialistes de faire la promotion de l’abjecte théorie du genre lors d’une animation présentée à des enfants.

Au sein même du lieu où Jeanne d’Arc fut réhabilitée il y a 6 siècles, le symbole de la pucelle d’Orléans est manipulé pour répandre ces idées nauséabondes partant du postulat que l’on ne naît ni fille ni garçon, mais que la société nous impose ce qui devrait être un « choix ».

Dans la droite lignée de sa ministre Najat Vallaud-Belkacem, Frédéric Sanchez fait largement la promotion de ces affabulations qui font fi de toute logique biologique et naturelle évidente dans le but de détruire tous les repères élémentaires qui rattachent la jeunesse française à son identité profonde.

L’instrumentalisation de Jeanne d’Arc à cet effet, au sein même du palais archiépiscopal de la cathédrale sans que l’évêché n’y trouve mot dire, en est le plus ignoble des exemples.

17211996_1751042708255390_6434920306243379946_o