Législatives 2017 – Nouvelles investitures en Seine-Maritime

Communiqué de presse de Guillaume Pennelle, Secrétaire départemental du Front National 76

Suite aux excellents résultats obtenus par Marine Le Pen lors de la Présidentielle dans la 6e circonscription de Seine-Maritime (Dieppe, Eu, Neufchatel, Forges…), Françoise Duchaussoy — candidate investie par le Front National — a demandé à Nicolas Bay de se porter candidat dans sa circonscription (6ème) afin de transformer ces scores prometteurs en victoire électorale. Notre Secrétaire général a décidé d’accepter cette investiture pour laquelle Françoise Duchaussoy sera suppléante.

À la suite de cette annonce, la Commission d’investiture du FN a décidé de choisir Nicolas Goury comme candidat dans la 4e circonscription du 76. Très ancré dans cette circonscription, Nicolas Goury est Conseiller municipal d’Elbeuf et Conseiller communautaire à la Métropole de Rouen.

Cette répartition nouvelle a pour incidence de déséquilibrer la représentation paritaire des candidats du Front National en Seine-Maritime. C’est pourquoi la Commission d’investiture a choisi de nommer Claire Pradel candidate titulaire dans la 1ère circonscription. Thomas Marcy devenant pour sa part son suppléant. Claire Pradel est également engagée localement puisqu’elle est Conseillère municipale de Rouen.

Ces candidats du Front National en Seine-Maritime bénéficient ainsi de mandats municipaux ou régionaux qui confirment leur ancrage politique très fort et leur grande connaissance des problématiques locales auxquelles ils seront les plus légitimes à apporter des solutions avec une majorité patriote à l’Assemblée nationale.

6e circonscription de Seine-Maritime : un député patriote à l’Assemblée, c’est possible !

Communiqué de presse de Françoise Duchaussoy, Conseillère municipale de Eu, Conseillère régionale de Normandie Responsable FN de la 6e circonscription de Seine-Maritime

Élue municipale et régionale de notre territoire, j’avais été investie il y a plusieurs semaines comme candidate pour porter les couleurs du Front National dans la 6e circonscription de Seine-Maritime.

Le 7 mai dernier, les électeurs de notre circonscription ont accordé 49,6% des suffrages à Marine Le Pen, qui était déjà arrivée largement en tête au 1er tour.

Notre territoire, en dépit d’indéniables richesses, concentre aussi beaucoup des difficultés et défis auxquels notre pays est confronté : délocalisations, marasme agricole, précarité du monde rural, abandon des services publics, immigration clandestine et hausse de la délinquance.

Désireuse de créer les conditions les plus favorables afin de permettre une victoire des patriotes sur notre territoire, j’ai demandé à Nicolas BAY d’être notre candidat dans la 6e circonscription. Il a accepté ma proposition, m’a demandé d’être sa suppléante et nous allons donc mener ensemble ce combat électoral !

Son expérience parlementaire, sa fonction de président de notre groupe d’élus au Conseil régional de Normandie, son ancrage territorial en Seine-Maritime et sa capacité à donner une résonnance médiatique nationale aux préoccupations de nos compatriotes, seront, j’en suis sûre, autant d’atouts qui peuvent nous apporter une victoire le 18 juin prochain.

Un jeune Premier ministre pour défendre un vieux programme

Communiqué de Guillaume Pennelle, Secrétaire Départemental du FN 76

C’est le casse du siècle : les « Républicains », chassés par les électeurs, sont de retour à la tête du gouvernement en la personne d’Edouard Philippe, maire du Havre. Le président de son parti a indiqué qu’il n’y avait aucune raison de l’exclure pour autant. Après une campagne durant laquelle les « Républicains » n’ont cessé de dénommer Macron « Emmanuel Hollande », la connivence des mondialistes ultralibéraux est désormais mise au grand jour.
Le renouveau du président Macron consiste à mettre un jeune premier ministre pour défendre les vieilles idées qui ont échouées et nous ont menés à la situation actuelle de casse sociale, de chômage de masse et d’immigration incontrôlée.
Les élus du Front National représentent la seule alternative à cette arnaque des mondialistes de la droite et du centre, de cette gauche en marche ou à l’arrêt. Les prochaines échéances électorales seront l’occasion de mettre un frein à cette politique de la continuité et de l’échec, en envoyant de nombreux députés patriotes à l’Assemblée avec pour unique boussole la défense de la France et des Français.

Résultat historique pour Marine Le Pen et le Front National en Seine-Maritime

Communiqué de presse de Guillaume Pennelle, Secrétaire départemental du FN76

Le résultat du premier tour de l’élection présidentielle a de nouveau révélé la position de force du Front National en Seine-Maritime. Plébiscitée par les Seino-Marins, Marine Le Pen arrive en tête des suffrages dans le département avec près de 25% des suffrages et 171 000 voix, un score historique.

Après des résultats croissants depuis 2012, ce résultat conforte le Front National dans sa position de premier parti de Seine-Maritime et confirme son enracinement départemental incarné par de nombreux élus locaux et régionaux.

Délaissés par des décennies d’alternance, d’inaction et de politiques néfastes, nos concitoyens ont choisi de porter leur confiance sur la seule candidate en mesure d’améliorer la condition des Français et de la France. Je tiens à les remercier chaleureusement de cet indéfectible soutien.

Un choix clair s’offre désormais aux Français entre la continuité du hollandisme et une véritable alternance patriote avec Marine Le Pen.

Ouvriers indiens au Palais de la Métropole de Rouen : Frédéric Sanchez en flagrant délit de préférence étrangère

Communiqué de Presse de Guillaume Pennelle, Secrétaire départemental du FN 76 – Conseiller Rouen métropole

Alors que le futur siège de la Métropole – le fameux 108 – sort de terre, ce projet auquel le Front national s’est toujours opposé fait scandale. Malgré le coût pharaonique de l’édifice qui dépasse les 30 millions d’euros, ce sont des ouvriers indiens qui s’affairent sur le chantier. Rappelons que la société sous-traitante Sogea est située à Petit-Quevilly, ville dont le maire n’est autre que le président de la Métropole lui-même!

C’est en toute connaissance de cause que M.Sanchez laisse se pratiquer ce dumping social rendu possible par la législation européenne et qui permet aux entreprises de rémunérer ces ouvriers détachés à moindre coût que des salariés locaux.

Seule Marine Le Pen se dresse face à cette concurrence déloyale inadmissible qui brise notre économie et appauvrit nos travailleurs. Il est indispensable de se libérer des contraintes européennes afin d’instaurer un véritable patriotisme économique et assurer la priorité nationale à l’emploi des Français.

Le Front national s’indigne de la politique lamentable menée par l’édile socialiste, symbole de cette oligarchie qui n’a cure de ses propres concitoyens.

Gageons que les habitants de la Métropole sauront se souvenir que ce sont leurs deniers qui financent ce Palais à la gloire de M.Sanchez !

LES SOCIALISTES UTILISENT JEANNE D’ARC POUR PROMOUVOIR LA THÉORIE DU GENRE

GOURYCommuniqué de Nicolas Goury, Conseiller communautaire à la Métropole Rouen Normandie

Samedi 11 mars se tenait à l’historial Jeanne d’Arc un évènement organisé par la métropole de Rouen intitulé « Fille ou garçon ? Le genre dans tous ses états ». Celui-ci a été l’occasion pour les socialistes de faire la promotion de l’abjecte théorie du genre lors d’une animation présentée à des enfants.

Au sein même du lieu où Jeanne d’Arc fut réhabilitée il y a 6 siècles, le symbole de la pucelle d’Orléans est manipulé pour répandre ces idées nauséabondes partant du postulat que l’on ne naît ni fille ni garçon, mais que la société nous impose ce qui devrait être un « choix ».

Dans la droite lignée de sa ministre Najat Vallaud-Belkacem, Frédéric Sanchez fait largement la promotion de ces affabulations qui font fi de toute logique biologique et naturelle évidente dans le but de détruire tous les repères élémentaires qui rattachent la jeunesse française à son identité profonde.

L’instrumentalisation de Jeanne d’Arc à cet effet, au sein même du palais archiépiscopal de la cathédrale sans que l’évêché n’y trouve mot dire, en est le plus ignoble des exemples.

17211996_1751042708255390_6434920306243379946_o

À ROUEN, LA JUSTICE RECONNAÎT QUE L’IMMIGRATION CLANDESTINE

pennelle-guillaumeCommuniqué de Guillaume Pennelle, Secrétaire départemental du FN76, Conseiller municipal de Rouen

Le 20 décembre 2015, Élise et Julien ont été tués à Rouen par un clandestin Ougandais. La jeune femme a été violée avant d’être tuée, et son ami a été étranglé.

Le meurtrier venait de sortir de prison et faisait l’objet d’une obligation de quitter le territoire français que la préfecture n’avait pas faite respecter. Une enquête pointe aujourd’hui la responsabilité de l’État dans ce meurtre ignoble.

En octobre 2015, la Cour des comptes a révélé que 96% des déboutés du droit d’asile n’étaient pas expulsés. Un constat dont l’État est également le premier coupable.

Avec Marine Le Pen au pouvoir, les déboutés du droit d’asile seront expulsés, l’AME sera supprimée et l’aspirateur à immigration clandestine sera arrêté. Avec Marine Le Pen au pouvoir, ce meurtrier clandestin aurait été expulsé avant de commettre son crime.

visuel

Après l’attaque de Montauban, la police municipale doit être armée

pennelle-guillaume

Communiqué de presse de Guillaume Pennelle, Secrétaire Départemental du FN 76 et Conseiller Régional de Normandie

Ce dimanche à Montauban, un homme de 32 ans a asséné un coup de couteau à une passante après une course poursuite avec la police municipale, aux cris de « Allah Akbar, on va tous vous tuer ».

Malgré cet aveux caractérisé d’attaque islamiste, les autorités ont jugé qu’il ne s’agissait que d’un « déséquilibré », excluant l’attaque terroriste. La victime ne doit la vie qu’à un policier municipal qui a tiré sur l’assaillant, le blessant de deux balles à l’abdomen et à la jambe.

Cette agression démontre la nécessité d’armer et de former au tir tous les policiers municipaux alors que le terrorisme islamiste et les agressions de racailles se multiplient en France. Cette réponse adaptée et dissuasive contribuera à retrouver la sécurité dont nos concitoyens ont été privés par des années de renoncement politique de gauche comme de droite.

Violente agression d’une femme à Rouen : la conséquence de l’immigration.

pennelle-guillaume

Communiqué de presse de Guillaume Pennelle, Secrétaire Départemental du FN 76, Conseiller régional FN de Normandie

Lundi soir, une femme de 46 ans a subi une agression d’une violence inouïe de la part d’un ressortissant Libyen à Rouen. Celui-ci l’a projetée au sol avant de lui asséner des coups de pieds à répétition puis de tenter de la poignarder.

Les raisons de cette agression demeurent inconnues et sont pour le moment présumées gratuites. Mais les causes de ce déferlement de violence ignoble ne font aucun doute : l’immigration de masse libre et encouragée par les pouvoir publics.

Les agressions, viols et meurtres à répétition dans toute l’Europe de la part de migrants ne suffisent pas à alerter les autorités afin d’arrêter le processus d’immigration de masse que nous subissons. Tout au contraire, il est encouragé avec bienveillance de la part des élus socialistes rouennais qui mettent en péril la sécurité de nos concitoyens.

Il est plus qu’urgent de rétablir une politique de protection aux frontières efficace afin d’éviter de nouveaux drames. La sécurité des Français n’a pas de prix, et le Front National est le seul a pouvoir la garantir.