Persécution des automobilistes, ça suffit !

Communiqué du FNJ Seine-Maritime

Lors du Comité interministériel de la sécurité routière du 9 janvier 2018, le Premier Ministre annonçait la limitation à 80km/h sur les routes secondaires prétextant limiter les excès de vitesse et sauver des vies. Le gouvernement acte ainsi son refus de rénover notre réseau routier sérieusement dégradé, comme en atteste un rapport sénatorial de mars 2017. Cette mesure est d’autant plus absurde au vu de la mortalité inférieure observée sur les routes des pays limitrophes, où des limitations supérieures ou égales aux notres sont en vigueur. En application, cette décision allongera le temps des trajets quotidiens pour des millions d’habitants des zones rurales se rendant sur leur lieu de travail ou d’étude.

Loin de se limiter à cette mesure, le gouvernement prend à nouveau pour cible notre pouvoir d’achat en augmentant le diesel de 10 centimes et le prix des péages de 2%. Dans de nombreuses villes, les coûts de stationnement explosent et une augmentation de 20% du contrôle technique est à prévoir pour mai 2018.

Le gouvernement doit lancer un grand plan de rénovation des axes routiers secondaires dont l’état coûte la vie à un nombre inacceptable d’automobilistes. Son financement doit passer par la création d’une taxe sur les immenses profits des sociétés d’autoroutes et par une vignette payante à destination des automobilistes étrangers, utilisant le réseau sans contribuer à son entretien. L’apprentissage de la prévention routière doit enfin être renforcé chez les plus jeunes, trop souvent concernés par des accidents meurtriers.

Le Front National a également lancé une pétition que nous vous invitions fortement à partager et diffuser autour de vous. Vous pouvez la retrouver ici :

Abaissement de la vitesse sur les routes secondaires : l’arnaque du gouvernement