76 – Des bandes de voyous font la loi dans les piscines !

Communiqué de Rémy Hameury, Responsable adjoint du FNJ Seine-Maritime

Pour les nombreux français qui ne bénéficient pas de la proximité de la mer ou qui n’ont pas les moyens de s’offrir des vacances, la période estivale est l’occasion de se rendre dans les nombreuses piscines publiques équipant le territoire.

Cette sur-fréquentation saisonnière occasionne malheureusement son lot d’incivilités perpétrées par des délinquants souvent très jeunes, à l’encontre du personnel, des autres usagers et du matériel. Cet été, nombre de ces lieux de convivialité ont été contraints de faire appel aux forces de l’ordre voire d’évacuer l’établissement comme cela s’est produit au centre aquatique Eurocéane de Mont Saint Aignan. Plus inquiétant encore, à la piscine des Docks au Havre ou de l’île Lacroix à Rouen, la présence des forces de l’ordre appelées en renfort, face à des maîtres nageurs dépassés, est désormais devenue monnaie courante.

Pour endiguer cette délinquance, les municipalités dont les finances sont déjà aux abois, n’ont d’autre choix que de mettre en oeuvre de coûteuses mesures de sécurité allant de la vidéosurveillance à la fouille systématique des sacs à l’entrée de l’établissement. Mesures malheureusement inefficaces, au vu des récidives constatées. Le matériel, initialement prêté par les piscines est quant à lui désormais gardé sous clé au grand dam des usagers respectueux.

Aujourd’hui, peu de ces délinquants font l’objet de sanctions en réponse à ces comportements inacceptables, sans doute pour préserver une illusoire paix sociale apparaissant de plus en plus comme une détestable impunité. Une réponse exemplaire doit être apportée envers de ces perturbateurs qui nuisent à la qualité de vie des français et excèdent nos forces de l’ordre, déjà surmenées par la forte menace terroriste.