LES SOCIALISTES UTILISENT JEANNE D’ARC POUR PROMOUVOIR LA THÉORIE DU GENRE

GOURYCommuniqué de Nicolas Goury, Conseiller communautaire à la Métropole Rouen Normandie

Samedi 11 mars se tenait à l’historial Jeanne d’Arc un évènement organisé par la métropole de Rouen intitulé « Fille ou garçon ? Le genre dans tous ses états ». Celui-ci a été l’occasion pour les socialistes de faire la promotion de l’abjecte théorie du genre lors d’une animation présentée à des enfants.

Au sein même du lieu où Jeanne d’Arc fut réhabilitée il y a 6 siècles, le symbole de la pucelle d’Orléans est manipulé pour répandre ces idées nauséabondes partant du postulat que l’on ne naît ni fille ni garçon, mais que la société nous impose ce qui devrait être un « choix ».

Dans la droite lignée de sa ministre Najat Vallaud-Belkacem, Frédéric Sanchez fait largement la promotion de ces affabulations qui font fi de toute logique biologique et naturelle évidente dans le but de détruire tous les repères élémentaires qui rattachent la jeunesse française à son identité profonde.

L’instrumentalisation de Jeanne d’Arc à cet effet, au sein même du palais archiépiscopal de la cathédrale sans que l’évêché n’y trouve mot dire, en est le plus ignoble des exemples.

17211996_1751042708255390_6434920306243379946_o

À ROUEN, LA JUSTICE RECONNAÎT QUE L’IMMIGRATION CLANDESTINE

pennelle-guillaumeCommuniqué de Guillaume Pennelle, Secrétaire départemental du FN76, Conseiller municipal de Rouen

Le 20 décembre 2015, Élise et Julien ont été tués à Rouen par un clandestin Ougandais. La jeune femme a été violée avant d’être tuée, et son ami a été étranglé.

Le meurtrier venait de sortir de prison et faisait l’objet d’une obligation de quitter le territoire français que la préfecture n’avait pas faite respecter. Une enquête pointe aujourd’hui la responsabilité de l’État dans ce meurtre ignoble.

En octobre 2015, la Cour des comptes a révélé que 96% des déboutés du droit d’asile n’étaient pas expulsés. Un constat dont l’État est également le premier coupable.

Avec Marine Le Pen au pouvoir, les déboutés du droit d’asile seront expulsés, l’AME sera supprimée et l’aspirateur à immigration clandestine sera arrêté. Avec Marine Le Pen au pouvoir, ce meurtrier clandestin aurait été expulsé avant de commettre son crime.

visuel

Après l’attaque de Montauban, la police municipale doit être armée

pennelle-guillaume

Communiqué de presse de Guillaume Pennelle, Secrétaire Départemental du FN 76 et Conseiller Régional de Normandie

Ce dimanche à Montauban, un homme de 32 ans a asséné un coup de couteau à une passante après une course poursuite avec la police municipale, aux cris de « Allah Akbar, on va tous vous tuer ».

Malgré cet aveux caractérisé d’attaque islamiste, les autorités ont jugé qu’il ne s’agissait que d’un « déséquilibré », excluant l’attaque terroriste. La victime ne doit la vie qu’à un policier municipal qui a tiré sur l’assaillant, le blessant de deux balles à l’abdomen et à la jambe.

Cette agression démontre la nécessité d’armer et de former au tir tous les policiers municipaux alors que le terrorisme islamiste et les agressions de racailles se multiplient en France. Cette réponse adaptée et dissuasive contribuera à retrouver la sécurité dont nos concitoyens ont été privés par des années de renoncement politique de gauche comme de droite.

Violente agression d’une femme à Rouen : la conséquence de l’immigration.

pennelle-guillaume

Communiqué de presse de Guillaume Pennelle, Secrétaire Départemental du FN 76, Conseiller régional FN de Normandie

Lundi soir, une femme de 46 ans a subi une agression d’une violence inouïe de la part d’un ressortissant Libyen à Rouen. Celui-ci l’a projetée au sol avant de lui asséner des coups de pieds à répétition puis de tenter de la poignarder.

Les raisons de cette agression demeurent inconnues et sont pour le moment présumées gratuites. Mais les causes de ce déferlement de violence ignoble ne font aucun doute : l’immigration de masse libre et encouragée par les pouvoir publics.

Les agressions, viols et meurtres à répétition dans toute l’Europe de la part de migrants ne suffisent pas à alerter les autorités afin d’arrêter le processus d’immigration de masse que nous subissons. Tout au contraire, il est encouragé avec bienveillance de la part des élus socialistes rouennais qui mettent en péril la sécurité de nos concitoyens.

Il est plus qu’urgent de rétablir une politique de protection aux frontières efficace afin d’éviter de nouveaux drames. La sécurité des Français n’a pas de prix, et le Front National est le seul a pouvoir la garantir.