LES SOCIALISTES UTILISENT JEANNE D’ARC POUR PROMOUVOIR LA THÉORIE DU GENRE

GOURYCommuniqué de Nicolas Goury, Conseiller communautaire à la Métropole Rouen Normandie

Samedi 11 mars se tenait à l’historial Jeanne d’Arc un évènement organisé par la métropole de Rouen intitulé « Fille ou garçon ? Le genre dans tous ses états ». Celui-ci a été l’occasion pour les socialistes de faire la promotion de l’abjecte théorie du genre lors d’une animation présentée à des enfants.

Au sein même du lieu où Jeanne d’Arc fut réhabilitée il y a 6 siècles, le symbole de la pucelle d’Orléans est manipulé pour répandre ces idées nauséabondes partant du postulat que l’on ne naît ni fille ni garçon, mais que la société nous impose ce qui devrait être un « choix ».

Dans la droite lignée de sa ministre Najat Vallaud-Belkacem, Frédéric Sanchez fait largement la promotion de ces affabulations qui font fi de toute logique biologique et naturelle évidente dans le but de détruire tous les repères élémentaires qui rattachent la jeunesse française à son identité profonde.

L’instrumentalisation de Jeanne d’Arc à cet effet, au sein même du palais archiépiscopal de la cathédrale sans que l’évêché n’y trouve mot dire, en est le plus ignoble des exemples.

17211996_1751042708255390_6434920306243379946_o

À ROUEN, LA JUSTICE RECONNAÎT QUE L’IMMIGRATION CLANDESTINE

pennelle-guillaumeCommuniqué de Guillaume Pennelle, Secrétaire départemental du FN76, Conseiller municipal de Rouen

Le 20 décembre 2015, Élise et Julien ont été tués à Rouen par un clandestin Ougandais. La jeune femme a été violée avant d’être tuée, et son ami a été étranglé.

Le meurtrier venait de sortir de prison et faisait l’objet d’une obligation de quitter le territoire français que la préfecture n’avait pas faite respecter. Une enquête pointe aujourd’hui la responsabilité de l’État dans ce meurtre ignoble.

En octobre 2015, la Cour des comptes a révélé que 96% des déboutés du droit d’asile n’étaient pas expulsés. Un constat dont l’État est également le premier coupable.

Avec Marine Le Pen au pouvoir, les déboutés du droit d’asile seront expulsés, l’AME sera supprimée et l’aspirateur à immigration clandestine sera arrêté. Avec Marine Le Pen au pouvoir, ce meurtrier clandestin aurait été expulsé avant de commettre son crime.

visuel

Violente agression d’une femme à Rouen : la conséquence de l’immigration.

pennelle-guillaume

Communiqué de presse de Guillaume Pennelle, Secrétaire Départemental du FN 76, Conseiller régional FN de Normandie

Lundi soir, une femme de 46 ans a subi une agression d’une violence inouïe de la part d’un ressortissant Libyen à Rouen. Celui-ci l’a projetée au sol avant de lui asséner des coups de pieds à répétition puis de tenter de la poignarder.

Les raisons de cette agression demeurent inconnues et sont pour le moment présumées gratuites. Mais les causes de ce déferlement de violence ignoble ne font aucun doute : l’immigration de masse libre et encouragée par les pouvoir publics.

Les agressions, viols et meurtres à répétition dans toute l’Europe de la part de migrants ne suffisent pas à alerter les autorités afin d’arrêter le processus d’immigration de masse que nous subissons. Tout au contraire, il est encouragé avec bienveillance de la part des élus socialistes rouennais qui mettent en péril la sécurité de nos concitoyens.

Il est plus qu’urgent de rétablir une politique de protection aux frontières efficace afin d’éviter de nouveaux drames. La sécurité des Français n’a pas de prix, et le Front National est le seul a pouvoir la garantir.

Halte à la profanation de nos églises

lenoir_damien

Communiqué de presse de Damien Lenoir, Conseiller municipal FN du Havre, Conseiller régional de Normandie

L’église Saint Vincent de Paul du Havre, a été le théâtre d’un acte de vandalisme. La crèche et du mobilier ont été détruits par un incendie : une ligne de plus dans le catalogue des attaques que subissent les édifices chrétiens dans notre pays.

Notre culture est attaquée dans ses symboles, et aucune politique de fermeté ne s’applique contre les responsables de ce fléau. Progressivement, les actes anti-chrétiens et anti-français s’installent dans le quotidien des Français, mais pas de réactions de nos politiciens pour qui l’indignation est à géométrie variable.

Avec les responsables du Front National de Seine-Maritime, nous condamnons la profanation de cette église. L’année 2017 est l’occasion rêvée d’un sursaut national, pour remettre la France en ordre et en finir avec le laxisme d’Etat. Au nom du peuple français, nous agirons avec la plus grande fermeté contre ceux qui s’érigent, par leurs actes, en ennemis de notre civilisation.

Le « Havre du Savoir », terreau du fondamentalisme islamique

lenoir_damien
Communiqué de Damien Lenoir, conseiller municipal FN du Havre et conseiller Régional FN de Normandie
L’association havraise « Le Havre du Savoir », fait la promotion de l’islam et de ses lois (la charia).
Sur son site, dans de petites vidéos, ils justifient le fait que lors d’un héritage il est normal que la part de l’homme soit le double de celle d’une femme ou qu’un homme ne doit pas toucher une femme non mahram (étrangère au cercle familiale proche) ni serrer la main à ses collègues ou amis de sexe différent.

Des articles font la promotion du voile, justifient le burkini et parlent de la pudeur qui consiste à ne laisser visible chez la femme que le visage et les mains.
Leur conception du rôle de la femme et de l’homme dans la société est en contradiction totale avec nos principes. Cette association a pignon sur rue et gangrène les esprits. Nous ne devons pas tolérer ces dérives islamiques, cette propagande communautariste qui nie les droits des femmes et qui sous couvert d’apprentissage et de connaissance, invite à bafouer les lois de la République.
Avec le Front national, nous devons réaffirmer avec intransigeance l’identité de la France ainsi que nos valeurs d’égalité entre les sexes !

L’équipe FN du Havre devant le CAO d’Aplemont au Havre, qui accueille 80 clandestins !

Ce matin, Damien Lenoir et l’équipe FN du Havre était devant le CAO d’Aplemont au Havre, qui accueille 80 clandestins (uniquement des hommes) qui sont soignés, nourris et logés aux frais du contribuable.
Un seul mot d’ordre : « vous n’êtes pas les bienvenus chez nous !!! »

Près de 1500 tracts ont été distribués aux riverains, qui nous ont fait part de leur total soutien.

Au Havre, des moutons égorgés dans des immeubles !

lenoir_damien

Communiqué de Damien Lenoir, Conseiller municipal FN du Havre, membre de la CODA, Conseiller régional FN de Normandie .

Pendant la fête de l’Aïd, les gardiens du Bois de Bléville ont retrouvé des peaux de moutons dans les containers à poubelles.
Où et dans quelles conditions barbares ont été tués ces animaux ?

L’abattage halal pratiqué légalement est déjà synonyme de souffrance animale, mais égorger clandestinement un animal dans une cave ou une baignoire est un acte inqualifiable et innommable pour ceux qui le pratique et déshonorant pour ceux qui laissent faire.
Ces agissements, qui contreviennent à la loi, ont coûté 1800 euros de « nettoyage » à l’Office Alceane. Cette somme sera sans doute répartie dans les charges des locataires.
Joies du vivre ensemble !
Madame Firmin-Le-Bodo, adjointe (Les Républicains) en charge de la sécurité à la Ville du Havre, 1ère vice-présidente de la Codah et présidente de l’Office Public de l’Habitat qui gère ces logements, s’est dite prête à accueillir des migrants, alors qu’elle n’arrive pas à faire face aux incivilités, aux trafics en tous genres et aux dérives communautaristes qui gangrènent déjà ce quartier.
Avec le Front National, je dis stop aux dérives islamiques qui résultent d’une immigration incontrôlée, qui finira par devenir incontrôlable !

Migrants : Ils arrivent à Rouen !

GUILLAUME-PENNELLE2-194x300Communiqué de Guillaume Pennelle, Conseiller régional FN de Normandie, Président du groupe Rouen Bleu Marine à la mairie de Rouen

Dans le cadre du démantèlement de la Jungle de Calais, de nombreux migrants sont disséminés à Rouen. Bien qu’on ne connaisse pas le nombre exact d’arrivants, il semble que nous faisions face à un accueil massif, puisque de nombreux lieux ont été réquisitionnés pour les recevoir, tels le hameau des Brouettes, l’ancien centre Collette Yver et de nombreux logements sociaux.

La préfecture de Seine-Maritime a décidé de loger ces migrants aux frais du contribuable mais s’est bien gardée de lui demander son avis. Cette arrivée n’est que la partie visible de l’iceberg migratoire qui s’étend sur notre pays et dans notre département.

Les élus Front National du groupe Rouen Bleu Marine, comme de nombreux habitants, sont inquiets et s’insurge contre cette folle politique d’immigration. Alors que nous ne sommes plus capables de fournir des logements suffisants et décents à nos compatriotes, nous ne pouvons accepter d’accueillir des clandestins qui profiteront d’avantages sociaux auxquels les Rouennais eux-mêmes ne peuvent prétendre.