À ROUEN, LA JUSTICE RECONNAÎT QUE L’IMMIGRATION CLANDESTINE

pennelle-guillaumeCommuniqué de Guillaume Pennelle, Secrétaire départemental du FN76, Conseiller municipal de Rouen

Le 20 décembre 2015, Élise et Julien ont été tués à Rouen par un clandestin Ougandais. La jeune femme a été violée avant d’être tuée, et son ami a été étranglé.

Le meurtrier venait de sortir de prison et faisait l’objet d’une obligation de quitter le territoire français que la préfecture n’avait pas faite respecter. Une enquête pointe aujourd’hui la responsabilité de l’État dans ce meurtre ignoble.

En octobre 2015, la Cour des comptes a révélé que 96% des déboutés du droit d’asile n’étaient pas expulsés. Un constat dont l’État est également le premier coupable.

Avec Marine Le Pen au pouvoir, les déboutés du droit d’asile seront expulsés, l’AME sera supprimée et l’aspirateur à immigration clandestine sera arrêté. Avec Marine Le Pen au pouvoir, ce meurtrier clandestin aurait été expulsé avant de commettre son crime.

visuel

Après l’attaque de Montauban, la police municipale doit être armée

pennelle-guillaume

Communiqué de presse de Guillaume Pennelle, Secrétaire Départemental du FN 76 et Conseiller Régional de Normandie

Ce dimanche à Montauban, un homme de 32 ans a asséné un coup de couteau à une passante après une course poursuite avec la police municipale, aux cris de « Allah Akbar, on va tous vous tuer ».

Malgré cet aveux caractérisé d’attaque islamiste, les autorités ont jugé qu’il ne s’agissait que d’un « déséquilibré », excluant l’attaque terroriste. La victime ne doit la vie qu’à un policier municipal qui a tiré sur l’assaillant, le blessant de deux balles à l’abdomen et à la jambe.

Cette agression démontre la nécessité d’armer et de former au tir tous les policiers municipaux alors que le terrorisme islamiste et les agressions de racailles se multiplient en France. Cette réponse adaptée et dissuasive contribuera à retrouver la sécurité dont nos concitoyens ont été privés par des années de renoncement politique de gauche comme de droite.